Historique - Missions


Le Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et du Sucre de La Réunion a été créé en 1952.


Etablissement d'utilité publique, le CTICS a pour mission principale la détermination de la richesse en sucre des cannes livrées par les 3700 planteurs de l'île aux industriels des sucreries du Gol et de Bois-Rouge.

Le CTICS mène également des activités de développement agricole et d’expérimentation agronomique
et porte des missions d’intérêt général pour la filière canne
(système d’information géographique, coordination des travaux d’améliorations foncières).

Agrément CERTIPHYTO

Le CTICS est agrée sous le numéro d'immatriculation : RE00321 pour conseil indépendant à l'utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Encadrement Planteurs

Au sein des pôles canne, les techniciens du CTICS participent à l’encadrement administratif et technique des planteurs :

  • Administratif : immatriculation des planteurs, déclaration de surface et gestions des aides (aide au transport, ICHN, aide zones difficiles, aide aux engrais), demande de replantation et d’amélioration foncière, etc.

  • Technique : mise à disposition et vente de boutures par un réseau de pépinières (le CTICS commercialise 15 à 20 % du total des boutures utilisées par les planteurs), conseil technique, prévisions de récolte, etc.

Expérimentation agronomique

Depuis 2004, le CTICS travaille à l’amélioration de la richesse et de la productivité des cannes livrées par les planteurs, en étroite collaboration avec les partenaires de la filière canne de la Réunion : CIRAD, eRCane,Chambre d’Agriculture, Industriels, firmes, etc. La mission expérimentation agronomique du CTICS a ainsi mis en place un réseau d’essais expérimentaux au champ. Les thèmes d’expérimentation qui ont été choisis peuvent être classés dans deux catégories :

  • Les essais de vulgarisation : ils permettent de mettre en avant des pratiques culturales approuvées par la filière mais peu mises en pratique par la plupart des planteurs. Ces essais serviront de vitrine pour vulgariser des messages techniques difficiles à faire passer.

  • Les essais de référencement : ils permettent de tester au champ différents produits ou techniques ayant montré leur efficacité dans d’autres pays canniers ou sur d’autres cultures.

Système d’Information Géographique (SIG)

En 2001, la DAF et le CTICS ont mis en place une base de données géoréférencées des exploitations cannières permettant de connaitre, entre autre, leur surface et leur localisation géographique. L’exploitation et les croisements de données se déclinent en trois axes : l’amélioration des outils techniques actuels, l’aide au développement agricole et l’aménagement du territoire.

Améliorations foncières

La mission de coordination des travaux d’améliorations foncières est le volet opérationnel des mesures en faveur de l’aménagement des parcelles agricoles. Il s’agit de financer, dans les exploitations, des travaux rendus nécessaires par la recherche d’une amélioration de la productivité. Ces travaux concernent :

  • les défrichements, débroussaillages et travaux de remise en culture de délaissés agricoles

  • les opérations de réaménagements parcellaires visant à permettre la plantation de canne, de prairies, de vergers

  • les opérations de remodelage de terrain pour permettre la mécanisation des opérations culturales : semis/plantation, épandages/pulvérisations, coupe/fauche/récolte

  • le développement d’une voirie intra-exploitation (chemin d’exploitation)

  • la gestion des écoulements pluviaux.

La mission fondamentale est d’assurer le fonctionnement optimal du dispositif et notamment d’assurer, à travers le suivi d’une procédure stricte, la réception des dossiers des demandeurs et leur traitement dans les meilleures conditions.