QUI sommes-nous?

Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et du Sucre

 Historique & Mission

Le Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et du Sucre de La Réunion

Depuis 1952, la mission centrale du Centre Technique Interprofessionnel de la Canne et du Sucre est de mesurer scientifiquement lors de chaque campagne le taux de sucre des chargements de cannes livrés aux deux usines de l’Ile. Cette activité mobilise durant la campagne sucrière de juillet à décembre une soixantaine de saisonniers. Ce sont 160 000 analyses qui sont traitées en moyenne dans les 9 laboratoires du centre.

Le CTICS est une plate-forme au service des planteurs et des industriels, placée sous le contrôle du Ministère de l’Agriculture et de celui des Finances. Il assure par ailleurs une mission de transferts techniques agricoles financée par le FEADER (l’Europe) et l’Interprofession (CPCS).

En complémentarité avec les autres acteurs de la filière, nous sommes une force de proposition et nous accompagnons au mieux les planteurs dans leurs démarches administratives et techniques.

Agrément CERTIPHYTO

Le CTICS est agréé sous le numéro d’immatriculation : RE00321 pour le conseil indépendant à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Transferts de connaissance et actions d'informations : pôles canne, plantation

Favoriser la productivité au champ et la résilience des exploitations par la plantation tout en consolidant le référentiel cannier:

Les techniciens du CTICS basés dans les 6 Pôles Canne de l’Ile:

  • Accompagnent les planteurs pour leur plantation de canne (diagnostic terrain – conseils techniques pour la plantation accompagnés de la réalisation ou non de travaux simplifiés (mesure GPS, réalisation du prélèvement de l’analyse de sol…)
  • Facilitent la mise en relation des planteurs et du réseau de pépiniéristes pour la plantation, en assurant le suivi et le géo-référencement des parcelles de boutures.
  • Incitent à la plantation de canne par la mise en place d’un portefeuille planteurs pour le suivi de la plantation
  • Assurent le suivi administratif pour les planteurs: immatriculation des planteurs, déclaration de surface et gestions des aides (aide au transport, ICHN, aide zones difficiles, aide exceptionnelle du CPCS…).
  • Fournissent aux planteurs et aux industriels avant chaque campagne sucrière des estimations de la production à l’échelle de l’Ile

 

Coordination d'un outil commun pour la filière : le Système de Gestion de Base de Données (SGBD)

Le CTICS coordonne un outil commun pour la filière permettant d’optimiser ses ressources foncières, son itinéraire technique et d’enrichir les discussions stratégiques autour de la pérénisation du foncier agricole dans le cadre notamment d’un observatoire départemental.

  • Il fournit les analyses approfondies au service du développement de la filière
  • Il alimente les travaux de suivi des objectifs du PRAAD et du SAR, volet cannier
  • Il fournit les outils de contrôle, d’alerte et d’aide à la décision en fonction des priorités fixées par le CPCS et le CTCF
  • Il synthétise les demandes d’aides : couplage des aides au Handicap Naturel, de l’aide au transport et autres aides économiques
  • Il observe et analyse les modifications d’usage du sol sur la sole cannière (60% de la SAU)

 

 

 

Expérimentation agronomique : Optimisation de la fertilisation de la canne à sucre

Par des essais réalisés principalement chez les planteurs, l’objectif de cette action est d’optimiser la fertilisation de la canne en agissant sur les différents leviers (amendements chaulants, amendements organiques, formulations d’engrais minéraux et améliorateurs de fertilisation) dans l’optique de :

  • Assurer une fertlisation équilibrée et rationnelle des champs répondant à une valorisation optimale des intrants
  • Apporter au planteur les éléments techniques et économiques qui l’aideront dans le choix des engrais et améliorateurs divers de la fertilsation de plus en plus nombreux sur le marché et le plus souvent sans référence d’efficacité en milieu tropical
Mission de coordination des travaux d'améliorations foncières agricoles

La mission de coordination des travaux d’améliorations foncières a pour objet d’optimiser les moyens alloués sur le dispositif en faveur des agriculteurs. Il s’agit d’informer et d’accompagner tout agriculteur qui souhaiterait effectuer des travaux d’aménagement foncier pour améliorer les conditions d’exploitation de son(ses) terrain(s) agricole(s) en mobilisant le dispositif d’aide proposé sur le PDRR.

La mission se décline au travers des principaux objectifs suivants :

  • Information du public agricole
  • Formation et agrément des prestataires de maîtrise d’œuvre spécifique au dispositif TAF
  • Gestion du site internet dédié à la mise en relation des demandeurs de travaux et des entreprises agréées
  • Animation du Comité d’instruction des demandes de travaux (CIDT)
^

Organisation et administration

Le Conseil d’Administration du CTICS est composé de 17 membres : 6 représentants des planteurs, 6 représentants industriels, 2 représentants du personnel technique et 3 personnalités qualifiées désignées par l’administration.

La présidence est assurée en alternance par les industriels et les planteurs. Actuellement le président est M. Edvin PAYET, agriculteur à Sainte-André et le vice-président M. Florent THIBAULT, directeur agricole de Téréos O.I.

Le CTICS est soumis au double contrôle du ministère de l’Agriculture et de la Forêt et du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie.

Pour financer la mesure de la richesse, le CTICS perçoit une cotisation volontaire de 1,36 euros par tonne de canne, payée pour moitié par le planteur et pour moitié par l’industriel.

Il bénéficie également de subventions (Europe, Etat, Département) qui assurent le financement des autres missions (missions de transferts techniques agricoles : plantation de canne, système de gestion de bases de données, expérimentations agricoles, Travaux d’Amélioration Foncières).

Le buget annuel du CTICS est construit sur une base normative de 1 800 000 tonnes de cannes ce qui représente environ un bugdet de 2.4 millions d’euros.

Le CTICS emploie chaque année pour la mesure de la richesse une soixantaine de saisoniers qui réalisent environ 160 000 analyses dans les 9 laboratoires de l’Ile. Le nombre de salariés permanents est  de 40.

Nous Contacter

Pour toutes requêtes ou demandes d'informations, n'hésitez pas à nous écrire en remplissant le formulaire ci-dessous.

3 + 8 =